La JS Suisse dit OUI à la loi sur le CO2 lors de son Assemblée annuelle

20.02.2021 - Muriel Günther

Lors de son Assemblée annuelle d'aujourd'hui, la JS Suisse a adopté ses prises de position pour les votations de juin et a réélu son Comité directeur et sa Présidence. La députée zurichoise Leandra Columberg a également rejoint le Comité directeur. En outre, le parti de jeunes a pris une position claire contre les tendances fascistes naissantes dans notre société et contre les partis qui alimentent ces évolutions en s'attaquant à nos institutions démocratiques.
Photo de Ronja Jansen à l'Assemblée annuelle de la JS Suisse
La JS Suisse a aujourd'hui clairement décidé de soutenir l'initiative sur les pesticides et celle sur l'eau potable. De plus, les délégué-e-s ont décidé par 94 voix contre 23 de recommander un OUI critique à la loi controversée sur le CO2. Pauline Schneider, vice-présidente de la JS Suisse, commente : « La loi sur le CO2 est un premier pas important vers un monde respectueux du climat, mais ce n'est qu'une étape. Pour une véritable justice climatique, nous devons aller bien plus loin, et réguler la place financière suisse destructrice et le 1% le plus riche de la population doit enfin être tenu responsable de la destruction climatique qu’il provoque ».
La JS a également pris une position claire dans la lutte contre le renforcement des mouvements fascistes dans le monde. Dans une résolution, le parti a décidé d'étendre le réseau de soutien contre les attaques racistes, antisémites, d'extrême droite, homophobes et transphobes sur les réseaux sociaux à l'intérieur et à l'extérieur de ses propres structures, afin de mieux protéger ses membres et toute autre personne contre les attaques haineuses. Dans son discours, la présidente de la JS, Ronja Jansen, a également mis en garde contre le renforcement des mouvements d'extrême droite et fascistes, en pointant du doigt la responsabilité des partis de droite, qui s'agitent actuellement contre les institutions démocratiques : « L’absurdité de la « dictature corona » dans la vision de l’UDC, est extrêmement dangereuse. Cela prépare le terrain pour des attaques fascistes et anti-démocratiques, comme nous l'avons vu récemment au Capitole aux États-Unis".
Enfin et surtout, la JS Suisse a également réélu son Comité directeur et sa Présidence lors de cette Assemblée annuelle. Barbara Keller, de Berne, a fait ses adieux au CD après de nombreuses années d'engagement. La JS Suisse la remercie en particulier pour son énorme engagement en faveur des préoccupations syndicales et féministes dans le parti. À la place de Barbara Keller, la députée zurichoise Leandra Columberg siègera au Comité directeur. Cette dernière explique : « L'inégalité des richesses en Suisse et dans le monde s'accroît de façon incontrôlée : la JS prend des contre-mesures et tient les super-riches pour responsables avec notre initiative 99%. Je suis heureuse de participer à la gestion de la JS Suisse dans ce but ». Les autres membres du Comité directeur et de la Présidence ont été clairement confirmé-e-s dans leurs fonctions.

Pour plus d'informations :

  • Pauline Schneider, vice-présidente de la JS Suisse, 078 649 76 48
  • Ronja Jansen, présidente de la JS Suisse, 076 675 12 23
  • Mathilde Mottet, vice-secrétaire centrale de la JS Suisse, 077 460 34 84