Lancement de campagne : OUI à l’initiative 99% !

06.07.2021 - Muriel Günther

La population votera le 26 septembre sur l’initiative 99% de la JS Suisse et les initiant·e·s ont lancé la campagne du OUI aujourd’hui à Berne. Au vu de l’inégalité croissante des richesses en Suisse, l’initiative est aujourd’hui plus urgente que jamais : le 1% le plus riche de la population détient actuellement près de 43% de la richesse totale dans le pays. Les quelques 300 personnes les plus riches de Suisse profitent particulièrement de cette situation car leur fortune a doublé durant les 17 dernières années, atteignant aujourd’hui 707 milliards de francs suisses. Le moteur de cette concentration massive de richesses sont les revenus du capital, qui remplissent les comptes des plus riches à hauteur de plusieurs milliards chaque année.

Photos de la conférence de presse.

En Suisse, environ 70 milliards de francs sont versés chaque année sous forme de revenu du capital, et la grande majorité de cet argent file directement dans les poches du 1% le plus riche. Mais ce sont d’autres personnes qui ont travaillé dur dans les hôpitaux, les crèches, les chantiers ou les garderies pour créer cet argent : les 99%.

« Les inégalités sociales ont pris des proportions énormes en Suisse », a expliqué Ronja Jansen, présidente de la JS Suisse, lors de la conférence de presse. « Avec l’initiative 99%, nous récupérons les milliards de profits des plus riches et redonnons l’argent aux personnes qui ont effectivement travaillé pour le gagner. »

L’initiative 99% veut enfin mettre un frein à la croissance des inégalités en Suisse en augmentant l’imposition des revenus du capital du 1% le plus riche. Les recettes fiscales générées pourront être utilisés pour soulager la charge sur les bas et moyens revenus grâce à des diminutions d’impôts ou des investissements dans le bien-être social.

Thomas Bruchez, vice-président de la JS Suisse, a expliqué lors de la conférence de presse : « L’initiative 99% permettrait de renforcer massivement les services publics, lourdement touchés par les mesures d’austérité de ces dernières années et dont l’importance a clairement été mise en évidence par la crise du Covid-19. »

La co-présidente des Femmes*socialistes, Tamara Funiciello, a démontré que les femmes profiteraient particulièrement de l’initiative : « Les femmes gagnent aujourd’hui 108 milliards de francs en moins que les hommes en Suisse et sont plus souvent frappées par la pauvreté. Elles sont les premières à profiter d’une redistribution des richesses. »

Les initiant·e·s en sont persuadés : l’initiative est aujourd’hui plus urgente que jamais. Il est temps de mettre derrière nous des décennies d’allégement fiscal pour les plus riches sur le dos des personnes qui travaillent. La crise du Covid-19 n’a fait qu’alimenter la croissance des inégalités de richesse.

Lors de la conférence de presse, Pierre-Yves Maillard l’a affirmé : « Depuis les années 1990, les impôts sur les bénéfices des entreprises, les revenus du capital et la fortune ont été réduits en plusieurs étapes alors que la charge fiscale pesant sur les salarié·e·s ordinaires a augmenté. Il est temps d’inverser cette tendance. »

La co-présidente du PS Suisse a également démontré l’importance de l’initiative : « L’inégalité entre celles et ceux qui travaillent et celles et ceux qui possèdent ne fait qu’augmenter. Ce n’est pas seulement critiqué par la gauche : même le Fonds monétaire international (FMI) appelle depuis des années à une plus forte imposition des profits. »

Lien du site de l'initiative 99%

Pour plus d'informations :

  • Thomas Bruchez, vice-président de la JS Suisse, 078 620 91 95, [email protected]
  • Ronja Jansen, présidente de la JS Suisse, 076 675 12 23, [email protected]
  • Mathilde Mottet, vice-secrétaire centrale de la JS Suisse, 077 460 34 84, [email protected]
  • Mattea Meyer, co-présidente du PS Suisse, 079 101 68 90
  • Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse, 079 743 42 37
  • Tamara Funiciello, co-présidente des Femmes* socialistes suisses, 079 390 73 44